ADAPEI

L'ASSOCIATION - Objectifs

Créée en 1961, l'ADAPEI 17  a pour  objectif principal la défense en tout temps et en tous lieux des intérêts moraux et matériels des personnes handicapées mentales et de leurs familles dont les moyens pour y parvenir s’appuient sur des valeurs familiales fortes déclinées dans son projet associatif. Aujourd’hui, l'association dont le conseil d’administration reste constitué uniquement de parents, offre 770 places réparties dans 19 établissements et services et emploie 350 professionnels.

 

L’ADAPEI 17 (Association Départementale de Parents et d’Amis de Personnes Handicapées Mentales)  est  issue du mouvement associatif parental développé dans les années 60 à l’initiative de parents qui ont décidé de mettre leurs forces en commun pour faire reconnaître la spécificité du handicap mental, sensibiliser l’opinion, faire pression sur les pouvoirs publics afin d’ en obtenir les moyens nécessaires pour que les enfants handicapés mentaux puissent recevoir l’éducation et les soins que leur état nécessite.

 

La création et la gestion de structures d’accueil ou d’accompagnement est, bien évidemment, la première réponse attendue par une famille confrontée au handicap mental. Les établissements et services sont organisés en quatre Pôles pour accueillir ou accompagner enfants et adultes en situation de handicap mental de la naissance jusqu’à la fin de leur vie. Les membres du conseil d’administration se montrent très présents dans cette mission gestionnaire afin de garantir la politique parentale qui fait la particularité des ADAPEI.

 

La représentation et la défense des personnes handicapées mentales et de leur famille est une mission importante qui requiert de la disponibilité et certaines compétences.

L’association se doit de siéger dans toutes les instances où se discute et se décide le devenir des personnes handicapées mentales.Nous nous y employons régulièrement au sein de la MDPH que ce soit dans son organisation (COMEX) ou pour statuer sur des dossiers individuels (CDAPH) mais aussi au sein des CCAS, de l’UDAF, du CDCPH, de l’IRTS pour ne nommer que les organismes principaux.


La sensibilisation de l’opinion publique à des actions de communication se révèle un exercice difficile tant le monde « ordinaire » est sollicité de toute part. Il est pourtant de notre devoir de démontrer que les personnes handicapées mentales sont partie prenante de notre société et peuvent accéder, à l’école, au travail, au sport, à la culture et aux loisirs à condition d’être à leur écoute.

            

  L'accessibilité des personnes handicapées mentales est traduite par le logo S3A qui leur permet d’être reçues par des personnes formées à leur accueil.

 


Nos souhaits pour demain ?

Poursuivre notre action gestionnaire et parentale dans un environnement en pleine mutation pour garantir un accompagnement de qualité et faire que les parents d’aujourd’hui s’investissent pour perpétuer le mouvement parental.

Croire aux compétences souvent insoupçonnées des personnes handicapées mentales, les solliciter tout en préservant la sécurité de ces personnes vulnérables, éviter de les placer dans des situations risquant de les confronter à l’échec et prévoir toujours des solutions de repli, tel est le challenge quotidien auquel sont confrontés, solidairement, les administrateurs parents bénévoles et les équipes de professionnels.